LOGIN
1 1 1 1 1 Rating 4.50 (8 Votes)

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Nomenclature d'un moule d'injection stadard

Un moule est composé de deux parties bien distinctes :

  • Une partie mobile

  • Une partie fixe

Ces appellations sont faites en fonctions de leurs utilisations sur une presse à injecter.

La partie fixe, ou se situe la buse moule, ne se déplace pas. Elle va être en contacte avec le ponton lors de chaque cycle. La partie mobile, ou se situe l’éjection, va subir un déplacement en translation, d’où leurs nominations. La zone marquée de rouge est appelé « plan de joint» (pdj, C’est toute la surface où les deux parties citées précédemment sont en contact).

Les différents éléments d'un moule d'injection- nomenclature

Les différents éléments d'un moule d'injection- nomenclature

 

Rôles des éléments principaux du moule d'injection

  • La buse moule : (ou buse d'injection) permet le passage de la matière du fourreau vers les canaux ou l'empreinte. Elle assure aussi le contact étanche entre le moule et le fourreau.

  • La bague ou rondelle de centrage: Permet le centrage du moule sur les plateaux de la machine (presse), dans le but de centrer la buse moule à la buse machine.

  • Plaque (ou semelle) arrière (côté injection): Permet de supporter la rondelle de centrage, la buse moule et les colonnes de guidage, ainsi que le bridage (fixation du moule sur le plateau de la presse) et contient le circuit de régulation de température.

  • Bague de guidage : Permettent de guider les colonnes de guidages

  • Plaque porte empreinte fixe (côté injection) : Elle contient la partie femelle de l'empreinte. Permet la fixation des colonnes de guidage, contient le circuit de régulation de température.

  • Colonnes de guidage : Permet de guider en translation la partie mobile sur la partie fixe pour aligner parfaitement l’empreinte.

  • Plaque porte empreinte mobile (côté éjection) : Elle contient le noyau (partie mâle de l'empreinte) et permet la fixation des douilles de centrage et contient le circuit de régulation.

  • Éjecteurs : Permettent d’éjecter la pièce quand le moule est ouvert.

  • Éjecteur de rappel (broche de remise à zéro) :ce sont des éléments cylindriques permettant la remise à zéro de la batterie d’éjection à sa position initiale à fin d'éviter la détérioration de l'empreinte par le contact éjecteur-empreinte et le flambage des éjecteurs lors de la fermeture du moule, dans le cas d’une éjection non-attelé.

  • Arrache de carotte (ou extracteur de carotte) : Permet l’extraction de la carotte, ainsi lors de l’ouverture, la moulée (grappe) ne reste pas bloqué dans la partie fixe.

  • Plaque arrière / semelle inférieure (côté éjection) : Permet le blocage en translation de la batterie d’éjection, permet le bridage du moule sur le plateau mobile, permet également la fixation des tasseaux.

  • Batterie d’éjection : Elle est composé de la plaque porte éjecteurs et de la contre plaque d’éjection. Elle permet la translation de l'arrache-carotte, les éjecteurs de rappel et des éjecteurs.

    • la plaque porte-éjecteurs : supporte les éjecteurs

    • contre plaque porte-éjecteurs : elle immobilise en translation les éjecteurs.

  • Circuit de régulation thermique : permet de réguler la température du moule et le refroidissement de la grappe (avec de l’eau).

  • Vis de fixations : Permet de fixer la plaque arrière côté fixe sur la plaque porte empreinte côté injection.

  • Rainures de bridage: Permettent la fixation du moule sur le plateau de la presse (par brides)

  • Entretoise (Tasseaux d’éjection) : Permet d’obtenir une course optimale de la batterie d’éjection.

  • Raccord rapide : Permet un raccord rapide du circuit d’eau.

Les types de moules d'injection

Un moule thermoplastique peut-être défini par :

  • Le nombre d'empreintes (1,2,4,8,16,32 … empreintes)

  • Nombre de plaques : 2 plaques (ou à un plan de joint), 3 plaques (ou deux plans de joints), à tiroirs, à coquilles.

  • Le système d'alimentation: carotte perdue, canaux chauffants.

  • Le type d'alimentation des empreintes : pin-point, en masse, en nappe, sous-marine, en ligne, en plusieurs points, etc….

  • Le système d'éjection des pièces.

  • La régulation de la température.

  • La durée de vie (choix des matériaux).

En fonction du type de pièce, du nombre d’empreintes, de la position du point d’injection, du type d’injection, des contre-dépouilles, nous aurons des outillages différents :

Type d'ouverture

  • Standard : (2plaques)

  • 3 plaques

  • A dévissage

  • A tiroir

Système d'éjection

  • Éjecteurs

  • Plaque dévêtisseuse

  • Air comprimé

Technique d'alimentation

  • Avec déchets

  • Sans déchets

  • Exemple :

on dit un moule à trois plaques ou ou moule à tiroirs ou bien moule à plaque dévêtisseuse , moule à éjecteurs tubulaires sans déchets ...

La conception et le dimensionnement de l’outillage sera fonction de :

  • la forme et les dimensions de la pièce (dessin de définition)

  • la matière de la pièce

  • les tolérances de la pièce

  • la capacité de la machine (pression)

  • cadences de production

  • budget

  • La conception de la pièce et le choix de son type d'alimentation déterminent le choix de l'architecture du moule et les difficultés d'usinage et de moulage.

Compte

Rechercher un contenu

Newsletter

Nous contacter

Pour nous contacter ou publier votre Article :

contact

Aller au haut
Réalisé par ConcepTEC.net Portail de technologies, All right reserved ConcepTEC.net