LOGIN

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Principe

L’autoclavage est un procédé de stérilisation à chaleur humide le plus utilisé en milieu hospitalier.

Le matériel est stérilisé par une action conjuguée de la vapeur d’eau et de la température qui doit être supérieur à 120 °C ce qui va entrainer la dénaturation puis la mort des micro-organismes (virus, bactéries …) présents sur ou dans le matériel.

Types

Les autoclaves sont classés selon leur volume : les petits stérilisateurs à vapeur d’eau sont définis par un volume inferieur à 60 litres, dont en distingue trois :

Les autoclaves de classe B : Les autoclaves de classe B sont les seuls recommandés par la norme NF EN 13060 pour la stérilisation de dispositifs médicaux.

Les autoclaves de classe N : Pour le traitement des dispositifs non emballés.

Les autoclaves de classe S : Présentent une classe intermédiaire entre les autoclaves de type B et les autoclaves de type N. Leurs caractéristiques ne sont pas définies par aucune norme et elles dépendent tout simplement de leurs mode de fabrication.

Pour les grands stérilisateurs, on en distingue un seul type dont l’autoclavage est du même type que le cycle de B des petits stérilisateurs.

Indication et contre-indication

La stérilisation par voie humide est destiné à la stérilisation des produits médicaux à usage unique. Elle n’est compatible qu’avec certains matériaux, les matériaux thermorésistants.

Les matériaux électriques optiques, les fraises caoutchouc et tout matériel jetable sont des matériaux sensibles à la vapeur saturée de l’autoclave.

Composition d’une autoclave

L’autoclave assure la stérilisation à travers un générateur de vapeur et une enceinte de stérilisation .

L’autoclave utilise le générateur de vapeur pour produire la vapeur d’eau sous pression .

L’enceinte de stérilisation est composé par double cuve.

etuve.jpg

Au niveau de la 1ére cuve on dispose les ustensiles à stériliser (au niveau de la zone 1)

La 2éme cuve permet de maintenir l’humidité de la cuve centrale et ce sous l’action de la vapeur disposée dans le vide (intérieur de la 2éme cuve et extérieur de la 1ére cuve).

La zone 3 isolée par la laine de verre validé comme capable de maintenir la zone 2 chaude afin d’éviter le chauffage en permanence et faire des économies d’énergie .

Cycle de l’autoclavage

cycle_autoclave.jpg

L’autoclavage est principalement basé sur trois phases :

1) la phase initiale ou de prétraitement conçue à la préparation de la phase de stérilisation

2) phase de plateau ou de stérilisation : enregistrée à l’équilibre durant laquelle la pression et la température sont en phase avec la table de Regnault, ce qui va assurer la constance thermodynamique de la vapeur d’eau saturée.

3) la phase de séchage et retour à la pression atmosphérique

L’action de la vapeur saturée dans la phase plateau sur les micro-organismes

table_de_regnault.jpg

La destruction et la dénaturation des germes est un processus qui vise à la dénaturation et la coagulation des protéines essentiels :la vapeur d’eau diffuse dans toute les directions . Elle libère une grande quantité de chaleur . La chaleur provoque la rupture des faibles liaisons chimiques tel que les liaisons hydrogènes .

La chaleur humide est plus efficace que la chaleur sèche. La bactérie perd sa fonction biologique alors à des température plus basses et ce en présence de l’eau. On peut dire alors que la dénaturation des protéines et la rupture des réactions chimiques se fait par l’eau.

Evolution technologiques

Les appareils traitant la stérilisation ne subissent pas beaucoup d’évolution. La stérilisation à plasma hydrogène présente plusieurs avantages : elle fait la stérilisation des matériels thermosensibles avec un temps de stérilisation court , absence de toxicité et une intégrité des instruments .

autoclave_2.jpgautoclave.jpg

======*********======

emplois tunisie

Infographie

Aller au haut
Réalisé par ConcepTEC.net Portail de technologies, All right reserved ConcepTEC.net