window.DJC2BaseUrl="";(function(){var cb=function(){var add=function(css,id){if(document.getElementById(id))return;var l=document.createElement('link');l.rel='stylesheet';l.id=id;l.href=css;var h=document.getElementsByTagName('head')[0];h.appendChild(l)} add('/plugins/content/djsuggester/themes/default_dark/djsuggester.css?v=2.6.1.pro','djsuggester_css');add('/plugins/content/djsuggester/assets/animations.css','djsuggester_animations_css');add('/media/djextensions/css/animate.min.css','animate_min_css');add('/media/djextensions/css/animate.ext.css','animate_ext_css')};var raf=requestAnimationFrame||mozRequestAnimationFrame||webkitRequestAnimationFrame||msRequestAnimationFrame;if(raf)raf(cb);else window.addEventListener('load',cb)})();jQuery(function($){initTooltips();$("body").on("subform-row-add",initTooltips);function initTooltips(event,container){container=container||document;$(container).find(".hasTooltip").tooltip({"html":!0,"container":"body"})}});jQuery(document).ready(function(){if(!this.DJSlider1m591)this.DJSlider1m591=new DJImageSlider({id:'1m591',slider_type:'left',slide_size:210,visible_slides:5,show_buttons:0,show_arrows:1,show_indicators:1,preload:0,direction:'left'},{auto:1,pause_autoplay:1,transition:'linear',css3transition:'linear',duration:400,delay:6400})});jQuery(document).ready(function(){jQuery("#mod_djc_items-541").slick({"infinite":!0,"slidesToShow":1,"rows":1,"dots":!0,"arrows":!1,"autoplay":!0,"autoplaySpeed":5000,"slidesToScroll":1,"slidesPerRow":1,"prevArrow":'',"nextArrow":'',"responsive":[{"breakpoint":767,"settings":{"slidesToShow":1,"infinite":!0}}]})});jQuery(function($){initPopovers();$("body").on("subform-row-add",initPopovers);function initPopovers(event,container){$(container||document).find(".djcHasPopover").popover({"html":!0,"trigger":"hover focus click","container":"body"})}})

Le caoutchouc biosourcé peut-il être une source durable et renouvelable

Le caoutchouc vert ou biosourcé forme aujourd'hui une faible partie des matières utilisées dans l'industrie des polymères thermodurcissables. Du fait que les applications industrielles et techniques du caoutchouc sont très exigentes et trés demandées, ils sont soumis à des conditions de fonctionnement qui exigent une bonne résistance aux conditions mécaniques et chimiques et parfois d'hygiène très précises, telles que les applications en pneumatique, robinetterie, produits alimentaires, les pneus d'automobiles... Ces polymères, issues de sources pétrolières et qui sont utilisées aujourd'hui, répendent des conditions de fonctionnement très sévères faisant grande partie des applications industrielles.

Le projet BIOPROOF

Selon un article publié par plastique Flash en août 2018, un projet de recherche et développement nommé BIOPROOF lancé en 2013 engageant une dizaine de sociétés de la filiale pendant cinq ans soutenu par les Investissements d'Avenir (BpiFrance). Le projet BIOPROOF est labellisé par le Comité Stratégique de Filière Chimie et Matériaux, la Direction Générale des Entreprises (DGE), les Pôles de compétitivité Elastopôle et Industrie Agro-Ressources (IAR). Ce projet à pour objectis, selon le site de https://www.lrccp.com/fr/ de valider, aprés identification, de nouvelles sources d'approvisionnement durables de matières premières renouvelables issues des sources biologiques, de disposer de nouvelles formulations de mélanges écoresponsables et d'améliorer le recyclage des déchets, des rebuts de production et des pièces en fin de vie.

Bénéficiant de 4,6 million d'euros et soutenu par BIOPROOF, en 5 ans les équipes de LRCCP (laboratoire de recherche et de contrôle du caoutchouc et des plastiques) ont développé et évalué plus d'une centaine de matériaux verts où biosourcées ainsi que des produits recyclés afin de trouver des alternatives aux formules existantes issus du pétrole.

Recyclage des pneus

Chaque année, selon ce magasine, environ environ 17 million de tonnes de pneus sont recyclés dans le monde ce qui peut-être une autre source de matière première une fois dévulcanisée et régénéré. Les applications sont diverses et variantes. Jusqu'à 10 % de charge peut-être produite sans perturber les propriétés du matériau.

La lignine et autres matériaux biosourcé subsitituant le noir de carbone

L'amidon, la cellulose ou bien la lignine, peuvent-être considéré des sources inépuisables et naturelles qui, selon l'article de plastique Flash, forment une alternative intéressante utilisé comme charge substituables au noir de carbone d'origine pétrolière. Les huiles végétales forment ainsi aussi une autre alternative promoteuse au plastifiant actuels.

lignine

La lignine est un des principaux composants du bois avec la cellulose et l'hémicellulose. La lignine est présente principalement dans les plantes vasculaires et dans quelques algues. Elle permet d'apporter de la rigidité, de l' imperméabilité à l'eau et assure une grande résistance à la décomposition. Il est à noter que toutes les plantes vasculaires, ligneuses et herbacées, fabriquent de la lignine.

 

 

ConcepTEC.net
Author: ConcepTEC.netEmail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Autres publications

Derniers fournisseurs dans l'annuaire PRO

We use cookies
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d'entre eux sont essentiels au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider par vous-même si vous voulez autoriser les cookies ou non. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.