LOGIN
1 1 1 1 1

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les savoirs de l’hydraulique, qui se sont établis en antériorité dans l’ordre d’apparition des sciences de l’ingénieur,  ont connu une adaptation continue et sans relâche afin de convenir au mieux aux besoins propres de chaque métier. L’hydraulique a, en effet, réalisé d’énormes succès et suscité beaucoup de travaux de prestige. Ceci a été possible par la combinaison hydraulique/électrique pour offrir aux utilisateurs une architecture globale plus libre à l’exploitation et plus d’efficacité sur le plan énergétique.

Convertir de l’analogique au numérique

Le domaine de l’hydraulique, à l’instar de tout autre domaine industriel, a été bouleversé par le passage à l’ère numérique. Cette intégration a permis l’amélioration des performances des composants hydrauliques en supprimant les dérives, en optimisant le contrôle de l’asservissement ou en facilitant les changements de paramètres de fonctionnement. Plus encore, le numérique a rendu possible l’ajout de nouvelles fonctionnalités à ces composants tels que l’automatisation, la sécurité embarquée, la surveillance d’état ou l’interconnexion. C’est cette fusion hydraulique/numérique va permettre à ce domaine d’entrer dans l’industrie 4.0.

L’électro-hydraulique à vitesse variable

Les systèmes électro-hydrauliques sont de plus en plus utilisables dans les installations industrielles. La technologie est existante depuis longtemps mais son coût élevé, et l’incompatibilité de ses performances avec l’entrainement à rotation constante ont restreint sa diffusion jusqu’aux années 2000 où le développement des systèmes électriques et électroniques l’ont rendu plus accessible.

L’entrainement à vitesse variable permet avant tout d’améliorer le rendement même sur le plan énergétique, d’optimiser le réglage du couple,  de la vitesse et des dimensionnements des installations. En second lieu, cette technologie permet la réduction des points d’étranglement et les pertes de puissance ainsi que réduire les nuisances sonores.

Implémentation des micro-capteurs

Le développement des systèmes micro-électromécaniques et leur fabrication sur une large échelle ouvre les portes à leurs utilisation dans plusieurs industries. L’intégration des capteurs sur des puces qui font quelques millimètres de diamètre offre la possibilité de suivre en temps réel la température, la pression et l’humidité du composant hydraulique. Rattachés à des logiciels ad hoc, ces systèmes permettent d’assurer le contrôle d’état permanent ce qui n’était simplement pas possible auparavant.     

Face à l’accélération du numérique, de l’automatisation et de l’internet industriel, l’hydraulique se retrouve submergé par des nouvelles technologies qu’il doit incorporer afin de toujours répondre aux nouveaux besoins et normes de l’industrie.

Compte

Rechercher un contenu

Newsletter

Nous contacter

Pour nous contacter ou publier votre Article :

contact

Aller au haut
Réalisé par ConcepTEC.net Portail de technologies, All right reserved ConcepTEC.net