LOGIN

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Des sacs plastiques plus solides, des emballages alimentaires plus résistants sont deux exemples d'applications d'un nouveau genre de plastique, le polyéthylène basse densité linéaire métallocène PEbdlm.

D'ici dix ans, selon la firme américaine Exxon Chemical, ses qualités pourraient le placer dans le groupe des plastiques les plus répandus, comme le PVC ou le polystyrène. La nouveauté de ce nouveau matériau tient à ce qu'il utilise à l'échelle industrielle un catalyseur de la famille des métallocènes, molécules formées d'une ou deux molécules carbonées en combinaison avec un atome métallique, tel que le zirconium.

Un matériau plastique, ou polymère, est constitué de molécules, les monomères, assemblées en chaînes plus ou moins longues et plus ou moins ramifiées. Cet assemblage est obtenu soit à haute pression, soit par voie catalytique. Celle-ci recourt à un catalyseur, qui est une substance favorisant les réactions chimiques. Dans le procédé mis au point par Exxon, ce rôle est tenu par les métallocènes, dont la forme particulière permet aux monomères de s'y emboîter précisément.

Les chimistes maîtrisent ainsi la réaction de polymérisation avec une précision inégalée : les longueurs des chaînes obtenues et leurs ramifications sont plus homogènes, ce qui confère au plastique ses propriétés de résistance et de transparence. Exxon commercialise les plastiques PEbdlm aux Etats-Unis depuis un an, sous le nom d'Exceed et les introduira en Europe en 1997 ; ils seront produits en France dans l'usine de Notre-Dame-de-Gravenchon Seine-Maritime.

======*********======

emplois tunisie

Infographie

Aller au haut
Réalisé par ConcepTEC.net Portail de technologies, All right reserved ConcepTEC.net